Menu Content/Inhalt
23-05-2010
Qui sont les arméniens de Jérusalem ?


On ressent très bien la richesse communautaire de la vieille ville de Jérusalem, lorsqu’en se promenant dans ses ruelles, on passe sans effet d’annonce du désordre vivant et coloré des souks arabes aux quartiers juif et chrétien plus modernes et plus aseptisés.
On déambulerait presque dans le quartier arménien sans le savoir.




 
Le contraste culturel y est moins visible et prend peu de place, comme s'il était coincé dans le sud ouest de la ville par le quartier chrétien et le quartier juif. Blotti à l’abri de l’enceinte du patriarcat arménien de Jérusalem, ce lieu calme et résidentiel est ainsi le moins fréquenté par les touristes.
S'y trouve pourtant, en autre, la première imprimerie de Jérusalem, la cathédrale Saint Jaques ou repose le frère présumé de Jésus, et le très vieil olivier sur lequel aurait été flagellé le Christ.
Mais le quartier est aussi riche de ses habitants, héritiers d’une culture et d’un lieu datant des premiers Croisés.

Une immigration par conviction religieuse

Dès le 4e siècle, alors que leur nation fut la première à embrasser le christianisme, les arméniens ont voulu exercer leur culte dans la Ville sainte, Jérusalem.

Les pèlerins d’Arménie, en grande majorité des chrétiens orthodoxes, ont donc fait leur 'alya' religieuse. Cette mission sacrée s’est concrétisée par la construction de 70 monastères arméniens en Terre sainte, l’aide aux Croisés lors de la reconquête des lieux de cultes, et la création du pontificat de Jérusalem en 1311.

Selon la tradition arménienne, le chrétien pratiquant a le devoir de se rendre à Jérusalem au moins une fois dans sa vie. Il devient alors un ‘Mahdési’ - quelqu’un qui a vu la mort - par référence au tombeau du Christ, résidant au Saint Sépulcre.
Des milliers d’arméniens ont respecté ce rite. En témoigne aujourd’hui les groupes de petites croix, symboles de la famille de chaque pèlerins, gravées sur les murs des églises arméniennes.

Une culture préservée à travers les siècles

Contrairement à la plupart des chrétiens d’Israël, les arméniens ne sont pas arabes et ils se marient généralement entre eux. Cet entre soi manifeste la volonté de préserver une culture à part. La peur de disparaitre, issu de leur génocide, rappelée par les 7 grandes pierres devant le séminaire du quartier, a contribué à cet attachement identitaire. Peut-être que la cohabitation, sous tension, des communautés à Jérusalem l’a également renforcée.

Le pape Benoit XVI a fait un bel éloge de cette culture ainsi préservée :

« Depuis les premiers siècles de l'ère chrétienne, la communauté arménienne de Jérusalem a connu une histoire glorieuse, marquée par une extraordinaire floraison de vie et de culture monastiques liée aux lieux saints et aux traditions liturgiques qui se sont développées autour d'eux ». S'il avait voulu être exhaustif, le pape aurait sans doute parlé des magasins arméniens, héritiers d'une longue tradition d'artisanat, spécialisé dans la céramique. Il aurait sans doute aussi dit un mot de l’église St Thoros dans laquelle se trouve une collection de 4000 manuscrits en arménien, dont les magnifiques enluminures témoignent de la vitalité des monastères entre le 4e et les 8e siècles.

Une identité arménienne marquée par le génocide

Les arméniens d'aujourd’hui ne sont pas des nationalistes virulents. Commerçants accueillants envers les touristes, discrets et pacifistes, ils prennent gardent à tenir les médias à l’écart et évitent le terrain glissant de la politique.

Entre eux, bien sur, ils parlent arménien, comme le précise fièrement Vic Lepejian , propriétaire d'un studio d‘art céramique : « first of all , we are armenian !» clame t-il.

Avec les juifs - peuple avec qui il partagent la préservation de leurs coutumes à travers les siècles et la survie aux divers génocides - ils parlent hébreux. Le vieil artiste a d’ailleurs remis, il y a quelques semaines, une de ses œuvres à une association juive de France afin qu’elle l'offre à Charles Aznavour, grand défenseur des arméniens.

Ils se sentent cependant plus proche des arabes, avec qui ils ont en commun le statut de minorité et de réfugié. Ils sont ainsi reconnaissants envers l'ancienne Palestine mandataire de les avoir accueilli lorsqu’ils fuyaient le génocide perpétré par les turques, en 1915. « De l’autre coté, Israël ne reconnait pas le génocide, ce qui laisse aux arméniens un gout amer » explique Vic Leipeijan. Lui répondre que l’Etat hébreu peut difficilement compromettre ses relations diplomatiques avec la Turquie (son seul véritable allié au Moyen Orient ) et que le peuple d’Israël, lui, reconnait le massacre, n’aurait sans doute pas réduit la vexation du vieil arménien, tant la blessure historique de son peuple est sensible .

Une communauté menacée

Malheureusement, les arméniens connaissent le même sort que les autres chrétiens : ils sont de moins en moins nombreux en Terre sainte. Il y a quelques dizaines d’années ils étaient 5000 à faire vivre le quartier de la Vieille ville. Aujourd’hui, il n’en reste plus que 2000 dans tout Israël et dans les territoires palestiniens.
Les jeunes partent, souvent pour l’Amérique, où ils estiment avoir plus de chance de réussir. La difficulté d’obtenir des visas ne facilite pas non plus la tache aux croyants d’Arménie qui, comme leurs ancêtres, par conviction religieuse, voudrait bien immigrer à Jérusalem.

« L’éternité du peuple arménien », symbolisée par le mont s’élevant sur le lieu traditionnel de l’Arche de Noé, est donc sur la sellette en Terre sainte. D'ailleurs, le quartier qui a protégé les arméniens pendant des siècles, et leur a servi de refuge, est aujourd’hui déserté.

Vic Lepejian est pourtant convaincu que sa communauté a encore un avenir : « nous ne disparaitront jamais».

Tant que le patriarche arménien continue de garder les lieux sacrés du christianisme et que des hommes comme Vic Lepejian demeurent imperturbables dans la perpétuation de leur culture, il parait en effet improbable que la communauté du quartier s’éteigne complètement.

Par Martin Lippmann- Guysen News
 

Sur les forums

None

Dernières annonces

Nutrisystem 5 day Walmart Nutrisystem Diet Nutrisystem coupon Nutrisystem at costco 5 day nutrisystem review nutri one day diet cheapest place buy nutrisystem nutrisystem 80 off turbo diet 10 walgreens nutrisystem 3 week diet nutrisystem nutrisystem club Weight Loss food Food for weight loss garcinia Nutrisystem weight loss Cheap forskolin coupon Forskolin side effects pure natural forskolin where to buy forskolin popular forskolin natural diet for weight loss medi fast diet nutrisystem plan reviews diet pills nutrisystem 3 week diet nutrisystem Nutrisystem cheap Garcinia Cambogia Safe Buy Garcinia Safe Garcinia Diet Cheap Garcinia Cambogia How Garcinia use 28 day nutrisystem buy meals nutrisystem diet nutrisystem cost nutrisystem price nutrisystem order auto insurance quotes Cheap car insurance Liberty car insurance Male Enlargement Perfomance